Joan Mas

Présentation de Joan Mas

Foto Joan Mas

La peinture de Joan Mas a été créé dans le post-impressionnisme avec des influences du cubisme, l'art abstrait et la nouvelle figuration. Il s'écarte des dogmes classiques de la peinture de paysage, pour donner vie à un langage remarquablement personnel.

En 1959 Joan Mas s'installe à Paris et, en 1961, entre à l'École nationale supérieure des beaux-arts. à compléter sa carrière et ses études sous la direction du professeur Roger Chastel jusqu'en 1968. Il dessine à l’Académie de la grande chaumière, où il se met en relation avec des artistes et respire une ambiance alternative. Depuis 1981 il a été choisi pour participé au Grup Passeig de Gràcia de Barcelone.

Quelques critiques

“Avec des expositions en toute la France, il se nous présente avec un catalogue de vingt toiles à laquelle plus intéressante, soumise à la thématique de la figure et du paysage rural. Lumière et couleurs donnent une vigueur et un rythme à chacune de ses constructions qui nous fait découvrir en lui un authentique peintre, qui connaît les secrets de la palette et le traitement de la matière.

Le thème si bien est nécessaire, il va être dominé par la force expressive de chacune de ses traces qui vont influer à ses huiles, de vigoureuse force plastique-chromatique, n'importera pas pour la contenance figurative qu'il peut posséder, mais pour haut degré d'harmonisation des taches et couleurs, de composition et figure. Deux toiles sont remarqué par sont extraordinaire mérite "Village" et "Procession" bien construites, résolue et d'un très-haut niveau de créativité.”

–Daniel Giralt Miracle

“Dans une ambiance au climat qui accueille la totalité de sa peinture, faite en bleue et grise qui donne avec exactitude l'air idéal de la Ville de la Seine. Le peintre Joan Mas il a réalisé un très étendu ensemble d'œuvres qu'il présente en la Galerie Comas, appartenant au "Grup passeig de Gràcia" de Barcelone, se caractérise pour l'emploi d'un langage qui surgi de postimpressionnisme, utilise une diction qui additionne, pour donner sa version, savoir-faire que l'artiste traduit en images de personnel résultat.

Ainsi les motif de sa thématique représentative trouvent approprié figuration en s'appuient à très bien structuré schéma que géométrise la réalité, lui permet répété s'en servir du pinceau et la spatule essentialisée en même temps pour une bien ambianté succession de nuances transparences de singulière diction. Se rapporter à la lumière et rythme qui construisent les motif de sa peinture apporte pareil se distinguer de la qualité qui par de la matière: véhicule sûr qui transfert la beauté du scénario, présenté en encadrement réussi, contemplé et transcrites avec sensibilité d'un authenthique poète de l'image et le couleur.”

–Francesc Galí

“[...] La plus grande vertu de cette peinture est la puissante force expressive de sa sérénité qui ne naît pas seulement d'une paix appuyée sur l'expérience, mais d'une véritable sagesse et d'une intelligente sensibilité. La grande maturité de Joan Mas est une maturité inlassablement créatrice, qui ne se départit jamais de son élan et qui, bien au contraire, se renforce avec le temps.”

–Fernando Gutierrez. “La Vanguardia”

“Le rythme géométrique est la caractéristique de Joan Mas lorsqu'il se trouve en face de la toile. Devant un paysage il trace une série de linges maîtrises qui marqueront le mouvement qui va se produire à celle-ci. La verticalité et l'horizontalité font surgir les formes que Joan Mas place en faisant naître la profondeur. Vu urbaines sont un thème préféré par l'artiste: Paris, Chartres, Honfleur et Venise, sont des lieux qu'il a visité pour installer le chevalet et travailler devant la réalité. Il l'idéalise, et seulement permet que sa fantaisie sois convertie en élégance compositive; parfois il se limite à insérer des formes, à esquisser des chaises qu'elles presque ressortiront du reste de la toile, mais qu'elles créent une atmosphère qui se conjuguent avec les jardins exécuté.

Parfois se laisse attirer par la beauté d'une église vénitienne et surgit des cadrages osés, Joan Mas laisse à côté ce qui poudrait s'imposer à son œuvre, l'accidente, et cherche le fondamental dans son travail de synthèse. Et obtenu ce-la, entonne la toile avec un totale contrôle de couleur, toujours dans les gammes froides, bleuâtres, que nuance avec la spatule jusque obtenir une tonalité sans se distordre. Ce l'œuvre propre de qui trouve conclusions, de qui a les idées très claires. Joan Mas s'est tracé des prémisses et il les maintien; son œuvre, constructiviste, structuraliste, est ferme, profonde et sérieuse.”

–Joan Llop S. “Gal-Art”